Indépendance de la RDC : “60 ans de tâtonnement, vieillir n’est pas synonyme de mûrir” (Me Gisèle Ngungua Sangua)

0

La République Démocratique du Congo commémore ce 30 juin 2020, les 60 ans d’accession à la souveraineté nationale et internationale.

Pour cette soixantième année, Me Gisèle Ngungua Sangua, Directrice de cabinet adjointe du Gouverneur du Haut-Katanga et Avocate à la Cour Pénale Internationale et au barreau de Lubumbashi, nous devons repenser notre volonté commune : “Nous devons nous nous rejouir ou devons nous repenser notre volonté commune de vivre ensemble gage de notre force ? Que pensaient nos pères fondateurs le 30 juin 1960 en arrachant, au prix du sang, l’indépendance des mains du colonialiste belge ? C’est la réflexion que je lance à tout congolais durant ces 6 mois qui nous restent afin de clôturer 2020, année de toutes les surprises, année où l’Éternel Dieu, créateur du ciel et de la terre, a démontré la petitesse et la fragilité de l’homme face à la nature!”

Le travail reste l’idéal

La République Démocratique du Congo ne pourra compter que sur le patriotisme et un sens élevé du travail, martèle Me Gisèle Ngungua Sangua : ” Cependant, avec un surseaut de patriotisme et de volonté au travail, nous pouvons sortir de ce tunnel sombre miné par le tribalisme, le communautarisme, le clanisme et la haine. La R.D.C doit prouver qu’elle est le coeur de l’Afrique et doit, du haut de l’immensité de sa superficie et de ses richesses insolentes, se mettre fièrement débout pour le travail !

Pour cette année, la célébration se passe en médiation suite à la présence accrue des cas testés positifs à la pandémie du coronavirus en République Démocratique du Congo.

Marcel Kazanga

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici